Statue Jeanne d'Arc

3 Place des Pyramides
75001 Paris
Site internet
Pyramides Palais Royal - Musée du Louvre Tuileries
La statue est une commande du gouvernement français faisant suite à la défaite du pays dans la guerre franco-prussienne de 18701. Parmi, les 150 statues érigée à Paris au cours de la période 1870-1914, qualifiée d'« âge d'or de la statuomanie », celle de Jeanne d'Arc est l'unique commande publique passée par l'État (les autres étant dues à des initiatives privées)2. La symbolique de la statue est « la reconquête »1. Elle est exécutée par Emmanuel Frémiet1, qui prend comme modèle Aimée Girod, une jeune Lorraine de 18 ans, et inaugurée en 1874. Le piédestal est dessiné par l'architecte Paul Abadie et la grille élaborée par Gabriel Davioud protège celui-ci1.

Une autre version de la statue, financée par M. Osiris, est exécutée en 1889 par Frémiet pour la ville de Nancy1, sur la place Lafayette. Le cheval est réduit de taille, en 1899, Fremiet remplace le cheval de Paris par le modèle de Nancy, ce qui provoque une polémique3.

La version de Frémiet de Jeanne d'Arc à cheval est reproduite en de nombreux exemplaires, on la retrouve entre autres à Lille, Saint-Étienne, la Nouvelle Orléans, Philadelphie, Portland et Melbourne.

Le 1er mai, la manifestation annuelle du Front national en l'honneur de Jeanne d'Arc prend la statue de la place des Pyramides comme lieu de rendez-vous.

Le monument fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 31 mars 1992.
  
- Mentions légales - Presse - Nous contacter - Qui sommes-nous ? - Newsletter - © 2011 pariswebtvquartier.fr - Développé par Julien Coutard